34
 34 

 

Montpellier, le 04 Novembre 2016

 

COMMUNIQUE DE PRESSE 

 

Les Facteurs de Frontignan reprennent le travail en obtenant gain de causes !

 

Après 4 jours de grève, la vingtaine de grévistes du bureau de Poste de Frontignan Mas de Klé ont décidés en assemblée général de reprendre le travail ce Samedi 05 Novembre 2016. En effet ils ont réussi à faire plier la direction de La Poste sur plusieurs de leurs légitimes revendications.

 

  • CDIsation de 2 contrat précaire, en maintenant le volant de renfort

  • Suivi physique des tournées avec mise en place de mesures immédiates en cas de dépassement

  • Obtention de moyens humains supplémentaires pour résorber les restes

 

Les facteurs restent très vigilants sur la mise en place du plan d'action et sur la véritable prise en compte de leurs problématiques de tournées, afin de fournir aux usagers un véritable service public de qualité.

 

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE :

3 jours de grève pour les facteurs et factrices de Frontignan Mas de Klé

 

Il y a une semaine La Poste a mis en place une nouvelle organisation de travail qui n'a fait qu'empirer une situation déjà très tendue sur le bureau de Frontignan Mas de Klé.

Elle a de nouveau supprimé 7 tournées (passage de 36 à 29 tournées), ce qui a eu pour effet d'augmenter de façon conséquente leur charge de travail. Les facteurs rentrent épuisés de leur tournée, sont incapables de distribuer tout le courrier et les restes s'accumulent. Les conséquences sont une aggravation de l'état de santé des agents, avec des arrêts maladie encore plus nombreux, des agents qui craquent, qui rentrent en pleurs de tournée, accentuant un malaise social déjà bien présent sur le bureau.

 

Les agents ont donc décidé collectivement de ne plus accepter l'inacceptable, de se battre pour rééquilibrer des tournées actuellement infaisables.

 

Fort de leurs propositions et devant le refus de la direction, ils ont décidé en assemblée générale de reconduire le mouvement pour le Jeudi 3 Novembre 2016. Ils seront présents à partir de 7h00 devant le bureau de Poste de Frontignan Mas de Klé pour se faire entendre.

Un accord social signé par des Arlésiennes !!!

 

Ne vous y trompez pas , l'accord social signé sur Saint Gély du Fesc n'a été négocié que par SUD et pourtant...SUD n'a pas signé : Pourquoi ?

 

Il est parfois plus facile de tenir un stylo surtout quand il est encore chaud plutôt que de faire le tour des bureaux afin de voir les agents tôt le matin à la fraîche .

Et oui!!!il en va ainsi de certains syndicats signataires d'accords, sans même avoir concerté le personnel concerné.

 

 

Cet accord a été négocié par SUD dans presque son intégralité !

 

Facile nous direz vous de tirer la couverture vers soi lorsque nous l'écrivons sur le papier .

Oui mais voilà !!!il est encore plus facile de l'affirmer lorsqu'il s'agit de signer le bas d'une feuille, surtout lorsque l'on assiste à aucune des négociations ou qu'on y a fait preuve d'un mutisme à faire froid dans le dos.

 

Afin de tirer toute la lumière sur cet imbroglio, il suffit de demander aux signataires d'expliquer les tenants et les aboutissants de cet accord ...mais encore faudrait il les voir déambuler dans les locaux , on vous l'accorde.

 

Ne vous y trompez pas, ce volet social n'a pour but que d' être la carotte qui fait avancer le mulet et même si le contenu de cet accord n'est qu’exclusivement pécuniaire, il n'aura pour but que de mettre un peu de beurre dans les épinards d'une réorganisation indigeste.

 

L'HIS qui a eu lieu au mois d'Août a permis à SUD d'expliquer au personnel tout le contenu de cet accord et ainsi de lui demander si celui ci devait être signé ou pas ?

Le résultat de cette concertation fut sans appel puisque les agents présents ont décidé qu'il ne devait pas être signé et que le combat devait être de mise sur la réorganisation prévue en septembre.

 

Voilà pourquoi SUD n' a pas signé un accord qui va a l'encontre du choix du personnel !!!

 

 

La Poste en phase avec le Gouvernement qui bafoue la démocratie avec le 49-3 et envoie les CRS contre les manifestants en lutte, est en première ligne contre les collègues qui se défendent, et en particulier face aux grévistes déterminés de RIVESALTES.

 

Aujourd'hui, c'est au tour d'Alexandre d'être dans la ligne de mire de notre direction, il passe en conseil de discipline le 31 MAI 2016.

 

Avec un dossier vide et des accusations bidons. Elle souhaite en faire un exemple dans les Pyrénées Orientales, et ainsi bâillonner celles et ceux qui ne courbent pas l'échine.

 

Quand La Poste s'attaque à un-e agent qui défend les droits et de meilleures conditions de travail pour toutes et tous, c'est à l'ensemble des agents de La Poste qu'elle s'attaque.

 

Alors toutes et tous ensembles, mobilisons-nous dans tous les bureaux DSCC et rassemblons-nous nombreux le :

 

 

 

31 MAI 2016

Rassemblement devant la DSCC à partir 9H30

 

(Un préavis de grève a été déposé par SUD PTT34)

 

 

  • ZERO sanction pour notre camarade Alexandre,

  • L’arrêt de toutes les mesures disciplinaires à l’encontre de celles et ceux qui défendent leurs et nos droits quotidiennement.

 

 

Pour le droit de revendiquer, pour la liberté d’expression, pour l’arrêt et pour le retrait de toutes sanctions envers celles et ceux qui défendent leurs et nos droits quotidiennement, le 31 mai 2016 à partir de 9h00, décidons de l’action collective et rejoignons nos collègues Postiers-ères de l’AUDE et des PO.

Tract commun SUD PTT , CGT Montpellier Rondelet

Grève victorieuse à Rondelet

 

 

Suite à la réorganisation de 2014, destructrice au niveau de l’emploi et qui a fortement dégradé les conditions de travail, nous avons réussi à tisser des liens entre les anciens de Garosud et ceux de Rondelet , mais aussi autour de 2 syndicats de lutte que sont SUD et CGT.

 

Nous fûmes très rapidement sceptiques vis-à-vis du projet de  réorganisation prévue pour Juin 2016 aussi bien sur le fond que sur la forme. Les différentes moutures apportées par la direction n’ont pu que conforter le personnel sur un rejet non seulement des diagnostics présentés, totalement déconnectés de la réalité que sur les scénarios proposés.

 

Après plusieurs assemblées générales et devant une direction sourde à  toutes les propositions du personnel, les agents votèrent majoritairement le dépôt d’un préavis de grève pour le 1 Mars 2016, quelques jours avant la plénière validant la mise en place de l’organisation.

 

Au-delà des pourcentages de grévistes, le roulement des collègues en lutte a permis une dynamique de solidarité  et d’unité, ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps.

 

Les témoignages de solidarité de la population, des factrices et facteurs des autres bureaux ont permis de recueillir un bon nombre de signatures  de soutien concernant notre pétition et d’obtenir une caisse de solidarité.

 

Certes, nous n’avons pas obtenu gain de cause sur l’ensemble de nos revendications mais grâce à notre action collective nous avons fait reculer la Poste et obtenu :

 

· 4 positions de travail de de facteur titulaire de tournée

· 1 position de travail  de facteur rouleur

· Comblement de toutes les positions de travail vacantes (d’ici mai 2016)

· Même régime de travail pour tous (possibilité de manger à la cantine)

· Promotions pour les facteurs d’équipe

· Maintien de la vente des quartiers (mars 2016)

· Nouvelles négociations sur l’organisation de travail de l’UT et cabine

· Étalement des jours de grève .

 

 

Tout cela a été obtenu alors que la Poste a su engager des moyens très importants pour casser la grève et le moral des grévistes :

 

· Embauche massive d’intérimaires durant le conflit

· Frais d’huissier à environ 300 euros de l’heure pendant 10 jours (plus de 20 000 euros)

· 200 euros pour chaque assignation (près de 4000 euros)

 

On note que la Poste sait trouver des moyens financiers pour casser un mouvement mais en aucun cas pour combler les postes vacants.

De notre côté, malgré leur volonté de nous diviser et de nous briser, ce mouvement a permis de lier et de renforcer des liens bien plus forts que la répression.

Ce que nous avons obtenu n’est pas rien mais restons soudés et vigilants face à une direction perfide.

Cette lutte saine et légitime a su renforcer l’image du facteur vraiment en lien et au service  de la population.

 

Nous sortons tous grandis de ce conflit, fiers d'une lutte menées solidairement, fiers des liens crées, fiers de s'être battus pour nos conditions de travail et conscients aujoud'hui de notre force collective !

 

Seuls nous sommes rien, ensemble nous sommes tout.

 

 

 

 

 

 

Montpellier, le 11 Mars 2016

 

Communiqué des grévistes de Montpellier Rondelet

La détermination des grévistes a payé !

 

Au bout de 11 jours de grève, les factrices et facteurs de Montpellier ont obtenu des avancées significatives grâce à une mobilisation exemplaire face aux menaces et au chantage exercés par la Direction.

 

Lors des dernières négociations,les agents ont obtenu : 

 

  • la sauvegarde de 4 emplois

  • la création d'une position de travail supplémentaire ( volant de remplacement)

  • le comblement de 7 postes vacants

  • modification substantielle de la réorganisation prévue.

  • le maintien de leurs horaires actuels qui permet la restauration collective des agents

  • des promotions

Ce matin , les agents se sont réunis en Assemblée générale et ont voté majoritairement la reprise du travail.

 

 

 

La lutte a permis une marquante victoire .

Merci à toutes et tous pour le soutien apporté tout au long de ces 11 jours de grève.

 

 

 

 

 

 

 

Montpellier, le 09 Mars 2016

 

Déterminé(e)s plus que jamais !!!

 

Depuis maintenant 10 jours les factrices et facteurs de Montpellier Rondelet sont en grève. La mobilisation ne faiblit pas, toujours autant de grévistes qu'au premier jour.

 

Une assemblée générale a eu lieu ce matin à 6h30 devant le centre courrier. Les grévistes ont ensuite été rejoint par les camarades de SUD Rail et CGT Rail, qui sont venus soutenir les collègues en lutte.

 

Une délégation a été reçue ce matin par la Direction, pour continuer les

négociations. Malgré un semblant d'avancées de la part de La Poste hier, aujourd'hui elle n'a quasiment rien proposé.

 

Les grévistes ont par la suite rejoint la manifestation concernant la loi travail, pour eux aussi exprimer leur colère.

 

Pour SUD PTT et La CGT le compte n'y est pas et les maigres propositions de La Poste ne peuvent satisfaire les légitimes revendication du personnel.

 

 

Une assemblée Générale est prévue demain à 6h30 devant le bureau de Montpellier Rondelet pour décider ensemble de la continuité du conflit.

 Montpellier, le 08 Mars 2016

 

 

La détermination des agents en lutte oblige la Poste à ouvrir réellement des négociations

 

 

Depuis le 1 Mars 2016 les facteurs de Montpellier Rondelet sont en grève.

Ce matin, une délégation a été reçue dans le cadre du préavis.

 

En ce qui concerne les revendications principales il aura fallu 9 jours de lutte pour que la Direction veuille bien revoir sa copie.

 

De plus une revendication annexe au cœur du problème a été prise en compte par la direction, à savoir le comblement de toutes les positions de travail actuellement vacantes, d’ici le mois de juin 2016.

 

Dans l’attente d'une prochaine rencontre , la grève a été reconduite.

 

Un rassemblement est prévu ce mercredi 9 Mars à partir de 6h30 devant l’entrée du centre courrier de Rondelet. Nous appelons les usagers et tous les travailleurs en lutte à venir soutenir le mouvement.

 

 Montpellier, le 07 Mars 2016

 

 

Les facteurs entament leur deuxième semaine de grève

 

 

Les factrices et facteurs de Montpellier sont toujours aussi unis et en colère, face à une direction sourde à leurs légitimes revendications. Des collègues de retour de vacances ont même rejoint le mouvement.

 

Les négociations du samedi 5 Mars ont démontré tout le mépris de la direction pour son personnel. Les propositions faites n’avaient aucun lien avec nos revendications. Aucune négociation n’a eu lieu aujourd’hui. La Direction joue le statut quo et maintient de fait les agents en grève jusqu’à demain, jour ou une délégation sera reçue à 9h00.

 

Ce matin, les factrices et facteurs de Montpellier ont distribué des tracts devant le bureau de Poste de Rondelet, pour sensibiliser les usagers aux suppressions d’emplois et à l’impact que cela aura sur la qualité du service rendu. Une délégation a été reçue par l’inspection du travail qui interviendra par rapport à l’utilisation illégale de personnel intérimaire en remplacement du personnel gréviste.

 

 

Une nouvelle manifestation aura lieu demain Mardi 8 Mars à partir de 7h00 au départ de la rue Catalan.

 

 

Un appel à solidarité est fait auprès des usagers pour soutenir le mouvement des facteurs en lutte.

Montpellier, le 04 Mars 2016

 

Communiqué de presse:

Reconduction et renforcement du mouvement de grève des factrices et facteurs de Montpellier

 

Les factrices et facteurs de Montpellier, plus nombreux en grève que la veille, continuent leur lutte face aux suppressions d'emplois et l’augmentation de leur charge de travail.

Aucune négociation n’a eu lieu aujourd’hui contrairement aux obligations légales dans le cadre d’un préavis de grève illimité.

La Direction continue d’ignorer totalement les revendications des agents. Elle se contente de mettre en place des huissiers à l’entrée du centre courrier.

Elle tente encore de couvrir la distribution grâce à l’utilisation d’intérimaires illégalement et de personnels cadres ou non cadres totalement hors de leurs fonctions ou affectations.

 

Ce matin, après une nouvelle assemblée générale conviant les agents grévistes et non grévistes, les factrices et facteurs de Montpellier ont manifesté rue Catalan et avenue de Maurin. Ils ont informé la population montpelliéraine des difficultés quotidiennes présentes et futures qu’ils rencontrent dans l’accomplissement de leur mission ainsi que leurs conséquences sur la qualité du service public.

 

La reconduction de la grève a été votée, le mouvement se poursuis demain.

Montpellier le 3 mars 2016

 

Communiqué des grévistes de Montpellier 
Les facteurs reconduisent la grève à Montpellier !!!

 

Les factrices et facteurs de Montpellier poursuivent leur mouvement contre les suppressions d'emploi, l'allongement de leurs tournées et la dégradation de la qualité de la distribution du courrier.
Suite aux négociations prévues ce jour qui n'ont rien apporté, la Direction de La Poste reste campée sur ses positions. Par ailleurs, elle a menacé les personnels non grévistes d'absence irrégulière s'ils rejoignaient le mouvement.

 

Ce matin, les factrices et facteurs de Montpellier se sont rassemblés devant le bureau de Montpellier-Malbosc pour demander le soutien des agents du site. Pas moins de 12 grévistes ont rejoint le mouvement.

 

Ils se sont ensuite rendus devant la Direction Régionale pour rallier le piquet de grève du personnel des Pyrénées Orientales en lutte depuis plus de 90 Jours. Ensemble ils ont demandé à La Poste une audience que les grévistes attendent toujours...

 

La reconduction du mouvement a été votée à l'unanimité. Rendez vous est pris le 04 Mars 2016.

tract destiné aux usagers

Montpellier, le 02 Mars 2016

 

 

Communiqué de presse

Journée d'action à la distribution Jeudi 03 mars

Les facteurs reconduisent la grève à Montpellier

 

 

Les factrices et facteurs de Montpellier poursuivent leur mouvement contre les suppressions d'emploi, l'allongement de leurs tournées et la dégradation de la qualité de la distribution du courrier. Ils seront en grève pour la 3ème journée consécutive le jeudi 03 mars 2016.

 

Réunis en Assemblée Générale, ils ont décidé de se rendre à leur Direction Régionale à 10 heures pour se faire entendre.

Ils rejoignent solidairement les factrices et facteurs des Pyrénées Orientales qui sont en lutte depuis plus de 3 mois et viennent à Montpellier pour exiger l'arrêt des suppressions d'emplois ainsi que l'embauche en CDI de tous les précaires.

 

 

Rassemblement des facteurs de Montpellier et des Pyrénées Orientales à partir de 10h00 devant la Direction régionale de la Poste situé 191 rue d’Athènes à Montpellier.

 

 

Montpellier, le 01 Mars 2016

 

 

Communiqué de presse

La Poste Montpellier Rondelet :

Trente secondes et puis s'en va !!!

 

Ce matin les agents de La Poste de Rondelet se sont mobilisés suite à l'appel des syndicat SUD PTT et CGT.

Pas moins de 44 agents (soit plus de 50% du personnel amené à travailler) sur le site de Rondelet se sont portés grévistes pour dénoncer la politique de La Poste.

Le personnel revendique le comblement de tous les postes vacants, l'arrêt immédiat de la future réorganisation et l'accompagnement physique sur chaque tournée.

la charge et le temps de travail sont aujourd'hui estimés de façon surréaliste par la Poste à l'aide d'outils informatiques biaisés.

Alors qu'aujourd'hui les facteurs ne sont pas en mesure d'effectuer leur travail au quotidien ,la Poste veut supprimer 14 positions de travail ce qui aura des conséquences catastrophiques sur les conditions de travail des agents et va dégrader la qualité du service rendu aux usagers.

 

La Direction a invité les organisations syndicales en négociation mais a refusé la délégation mandatée par les grévistes. Encore une fois La Poste méprise son personnel, le dialogue social s'arrête donc à la porte de notre direction.

 

Pire encore, la Poste utilise le service d'intérimaires qu'elle emploie sur des positions de grévistes afin de casser la grève.

Cette pratique est illégale, mais la Poste multirécidiviste s'assoit sur le code du travail.

 

Les grévistes ont décidé en assemblée générale de reconduire le mouvement pour la journée du 2 Mars 2016.

 

Rassemblement à partir de 6h15 devant le centre courrier de Montpellier Rondelet.

Assemblée générale des facteurs à partir de 8h30

 

 

STOP A LA CASSE SOCIALE

 

A l’image de la loi El Khomri, les attaques incessantes du patronat à l’encontre des travailleurs et travailleuses démontrent que seul la solidarité et la résistance peuvent être un frein à leur mépris.

 

Comme le démontre la lutte exemplaire des camarades de CABESTANY et RIVESALTES, nous ne sommes pas en reste au sein de la DSCC Golfe du Lion. Plus de 80Jours de grève et toujours aucune avancée de la part de La Direction.

Pire, quant les grévistes revendiquent l’arrêt des suppression d’emplois, La Direction répond «Il faut faire des économies !!! »

 

Avec 635 millions d’euros de bénéficies en 2015, soit de 23,78% de plus que l’année précédente La Poste gagne de l’argent et elle va très bien contrairement à ce qu’elle nous dit.

Il est temps que nos dirigeants arrêtent de nous culpabiliser. C’est nous et certainement pas eux qui produisons les richesses . La Poste doit entendre les revendications légitimes du personnel :

Pour nos emplois

 

Nos conditions de travail

 

Nos salaires

 

Ensemble disons STOP à cette course à la rentabilité qui détruit nos emplois et nos conditions de travail.

 

Nous revendiquons:

-L’arrêt immédiat de toutes réorganisations qui ne font que supprimer des emplois

 

-L’arrêt de la souffrance au travail

 

-L’arrêt de la stigmatisation des grévistes de CABESTANY et de RIVESALTES

 

ALLONS ENSEMBLE DEVANT LA DIRECTION

 

EXPRIMER NOTRE COLERE

 

 

 

Toutes et Tous en grèves le 3 Mars pour que tous

 

cela cesse!!!

 

Rassemblement devant la DSCC à partir de 10h

Montpellier, le 29 Février 2016

 

 

Communiqué de presse

La Poste Montpellier Rondelet :

Une réorganisation qui n'augure rien de bon !!!

 

Depuis maintenant prés de deux mois des négociations se sont ouvertes concernant la future réorganisation de Montpellier Rondelet.

 

La Direction de La Poste a rendu un diagnostic des tournées pour le moins déconnecté de la réalité du quotidien des agents.

Cela va encore supprimer des emplois et rallonger les tournées alors que les agents sont déjà au bord de la rupture, ce que nous avions déjà signalé lors de la dernière conférence de presse  de janvier 2015.

 

On peut s’apercevoir que l'ensemble des facteurs-trices de Montpellier doivent quotidiennement plus d'une heure de travail. Petit problème. Pourquoi alors, le niveau d'heures supplémentaires sur l'ensemble de l'établissement représente l'équivalent de 7 emplois à temps plein ? Pourquoi y-a t' il en position précaire (CDD et Intérimaires confondus) l'équivalent de 26,5 agents au quotidien ?

 

A toutes ces questions la Direction ne veut répondre !!! Pire encore, elle se permet d'insinuer que les agents n'ont pas la cadence pour trier le courrier ou encore qu'ils rentrent trop tôt de tournée. Un dénis de son personnel voilà la seule réponse de La Poste.

 

Pour une entreprise qui se dit sociale, qui revendique être à l'écoute de son personnel cela est inamissible.

 

Pour toutes ces raisons les syndicat SUD PTT 34 et CGT ont déposé un préavis de grêve illimité sur l'établissement de  Montpellier à partir du Mardi 1er Mars 2016 afin d'obliger la direction à revenir et modifier sa future organisation délétère en terme d'emplois et de conditions de travail.

Rassemblement à partir de 8h devant le centre courrier de Montpellier Rondelet.

 

Affiche originale du film les 7 samouraï.

 

La DOTC Golfe du Lion  « sauce samouraï » tourne au vinaigre !

 

 

Merci à la Poste ! Grâce à une de leurs nombreuses publications, on a enfin retrouvé les 7 samouraïs* qui sont maintenant au service de leur Shogun*, l'actuel PDG de la Poste et, étonnamment, le chef de la troupe n'est autre que notre cher directeur DOTC Golfe du lion.

 

On connaissait déjà son côté « guerrier caché » dans son bureau de la DOTC, envoyant ses troupes au combat pour mener tambour battant partout sur la région des réorganisations destructrices d'emplois. On le savait aussi peu attaché à la santé du personnel restant, le mettant en danger avec des organisations du travail dignes d'un autre siècle. Il est d'ailleurs toujours sous le coup d'une mise en demeure sur les risques psychosociaux de la part de l'inspection du travail.

Il se voit maintenant Samouraï, mot dont la définition, mise en bas du tract peut glacer le sang. Veut-il, après avoir réorganisé les bureaux à la hache, le faire maintenant au katana ? On peut légitimement se poser la question. Va-t'il aussi assister aux prochaines réunions avec les organisations syndicales dans le costume traditionnel du samouraï et essayer de trouver grâce auprès de certains ninjas totalement dévoués à sa cause ?

 

En tout cas l'emploi de termes guerriers, de plus de référence japonaise dans la bouche de nos hauts dirigeants nous inquiète terriblement et semble montrer par la même la volonté de mettre au pas le personnel et couper les têtes qui dépassent. Va t'on aussi nous demander de nous faire Hara-kiri ? Ça leur simplifierait certainement la vie.

 

Toute cette rhétorique guerrière est à mettre en lien avec les propos de notre ex PDG qui s'est lâché dans un livre de M. Benoit Hamon  («Ceux d'en haut ») où il dit entre autre « l'action de syndicats minoritaires (SUD) qui ont peu d'audience, qui veulent couler la Poste... Ce phénomène, on va le combattre. » Ou encore : « des gens (nous, les postier(e)s) un peu inadaptés, qui seraient mieux hors de l'entreprise ». On peut y ajouter les propos de notre tout nouveau PDG : « Cette dégradation (de la situation économique) est d’autant plus préoccupante que nous entrons dans une période où les départs en retraite seront beaucoup moins nombreux que précédemment, ce qui rend difficile le maintien du modèle social actuel. » Tout cela n'est pas à même de nous rassurer.

Tout cela n'est pas du tout anodin. Comment se désigneront-ils la prochaine fois... ?

 

Une réponse collective de la part du personnel doit leur démontrer que leur culture n'est pas la nôtre et qu'on ne nous mettra pas si facilement au pas.

 

 

 

 

Défintion de samouraï :Samouraï(, Samurai?, ou Bushi (武士?)) est un mot japonais désignant un membre de la classe guerrière qui a dirigé le Japon féodal durant près de 700 ans.

 

Définition de shogun : Le terme shogun, du japonais shōgun(将軍?), signifie « général » ; c'est l'abréviation de seītaishōgun(征夷大将軍?), que l'on peut traduire par « grand général pacificateur des barbares »

 

 

 

Non au transfert du Cedex à Saint Jean de Védas

ET CA CONTINUE ENCORE ET ENCORE.....

 

Une fois de plus la Poste démantèle un service qui marche avec une qualité de service excellente.

 

La Poste a décidé de délocaliser les services Cedex de Montpellier Rondelet et de Malbosc dans les locaux de l'ancien centre courrier de St jean de Védas.

Cette décision a été prise par la DOTC de façon unilatérale et arbitraire sans aucune concertation préalable avec les Organisations Syndicales et le personnel concerné.

 

Une fois de plus, ce projet n'a pour seul but que les reprises d'emplois et la détérioration des conditions de travail.

- Ce sont plus de 6 positions de travail qui seront supprimées.

- Allongement du trajet domicile /travail

- Perte du pouvoir d'achat (horaires de nuit modifiés )

- Augmentation de la charge de travail

- Obligation d'avoir un véhicule (pas de transport prévu dans cette zone)

- Pas de restauration collective

- Moins de jour de repos

 

La Poste va encore plus loin en refusant de mettre les services cedex des deux sites de Montpellier en reclassement.

Par cette posture intransigeante, la Direction veut contraindre tous les agents du cedex à aller à st jean de védas.

Donc tout le personnel ne peut prétendre à aucune mesure de reclassement.

 

Rappelons les Grands chantiers de la Poste suite à la Commission Kaspar :

- restauration (un repas chaud pour chaque postier)

- vie au travail

- plan diminution de carbone

- diminution de l'allongement domicile/ travail

- accord handicap/inaptitude

- accord sur l'égalité entre les hommes et les femmes

 

Le constat est clair : une fois de plus, la poste ne respecte pas elle même ses propres mesures. Au final, les seuls chantiers que la Poste honore, ce sont des conditions de travail dégradées, des suppressions d'emplois, un impact néfaste sur l'équilibre vie privée / vie professionnelle.

 

Pour toutes ces raisons, le personnel des cedex ainsi que les organisations syndicales SUD PTT- CGT - FO exigent le retrait du projet .



LES SITES RECOMMANDES

N'hésitez pas à nous rendre visite:

 

18 Boulevard Pédro de Luna

34070 Montpellier

 

ou à nous contacter par téléphone:

04 67 42 87 77

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© SUD PTT HERAULT